jeudi 24 janvier 2013

Végétalisation des berges de la Haute Sambre.

Au fil des années, la Sambre à subit de nombreux aménagements pour permettre la navigation.
Ces aménagements ont eu pour conséquence de réduire fortement la diversité des habitats.
Néanmoins, une grande partie de la rive droite n’a quant à elle jamais fait l’objet de modifications et est restée naturelle. Cette situation, très rare, est bénéfique pour la faune qui y trouve des habitats propices.
La Maison wallonne de la pêche a lancé un projet de  plantation de plantes palustres et d’ hélophytes.
Ce projet a pour but de créer des zones de caches, de frayères, soutenir la biodiversité et de préserver les berges de l’érosion.
Dans un premier temps, un inventaire sommaire a été réalisé avec l’aide de la Fédération Halieutique  et Piscicole Sambre et Oise afin de localiser les hauts fonds pour accueillir les plans d’ hélophytes.
En 2012, le placement de placettes de végétalisation a été réalisé en rive droite dans les biefs d’Erquelinnes, Fontaine-Valmont et Lobbes. Un secteur expérimental a été aussi réalisé entre les empierrements de la rive gauche. Au total, c’est près de 1800 hélophytes qui ont été plantées sur une distance cumulée de +- 300 mètres.
Les espèces de plantes sélectionnées pour la rive droite sont, la glycérie aquatique, l’iris des marais, la baldingère, le roseau commun, la laîche des marais et le jonc des chaisiers.
Les espèces choisies pour la rive gauche sont, l’iris, la baldingère, la laîche et la glycérie.
Ce projet se poursuivra dans les prochaines années...
 
Voici un exemple de berge qui est propice à la plantation.